Il s’agit des recherches concernant l’élaboration d’une peau synthétique pour des robots. Et là où l’information est intéressante, c’est que cette peau offre au robot une sensation tactile proche de notre propre peau. Celui-ci peut alors réagir au toucher ou repérer l’origine de l’interaction avec sa peau.
Via quantumpost.wordpress.com