Craignant pour leur e-reputation, de plus en plus d’entreprises guettent salariés et ex-salariés sur les réseaux sociaux.
Via www.lepoint.fr